Nouvelles

À l'intérieur des salles de mariage royales: coup d'œil sur les célèbres églises où les couples royaux ont dit "oui"

À l'intérieur des salles de mariage royales: coup d'œil sur les célèbres églises où les couples royaux ont dit "oui"

01 sur 12

Cathédrale Saint-Paul de Londres

Getty Images

Dans l'un des mariages les plus emblématiques de la décennie, les parents de William et Harry, le prince Charles et la princesse Diana, se marierent à cet endroit en 1981. Le fils du roi Henry VII, le prince Arthur, épousa aussi son épouse, la princesse Catherine, à Paul est en 1501.

Située à Londres, la cathédrale Saint-Paul a été construite entre 1675 et 1710 et se situe au plus haut point de la ville. Le bâtiment possède la deuxième plus grande coupole d'Europe, avec des fresques et des mosaïques décorant l'intérieur. La glorieuse cathédrale a également attiré l'attention d'Hollywood et a été le théâtre de plusieurs films, dont Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.

02 sur 12

Cathédrale Saint-Paul de Londres

Getty Images

03 sur 12

Cathédrale Saint-Paul de Londres

Getty Images

04 sur 12

L'abbaye de Westminster

Getty Images

Ce site a vu son lot de mariages royaux au cours du siècle dernier - et 16 au total depuis la fondation de l'église en 960. Plus récemment, le prince William et Kate Middleton ont choisi ce lieu pour leurs noces de 2011. Les parents de la princesse Eugénie, le prince Andrew et Sarah Ferguson, se sont mariés au même endroit en 1986, ainsi que la fille unique de la reine Elizabeth II, la princesse Anne. Même la reine elle-même et la reine mère ont dit que je le fais à l'abbaye de Westminster. Le roi Henri Ier fut le premier roi à lancer la tradition du mariage dans cette ville de Londres en 1100. Les racines monarchiques de l'église remontent donc à une époque lointaine.

Ce n'est pas seulement un lieu très prisé pour les mariages: l'abbaye de Westminster est également le lieu de sacre du couronnement de la famille royale britannique depuis 1066. Son architecture gothique et ses vitraux abondent dans cette structure gigantesque, qui n'est techniquement ni une cathédrale ni même une église. . Plus formellement connue sous le nom de collégiale Saint-Pierre de Westminster, l'abbaye est considérée comme un «royal particulier», ce qui signifie qu'elle est entièrement sous contrôle souverain, plutôt que d'appartenir à un diocèse particulier d'archevêques et d'évêques.

05 sur 12

L'abbaye de Westminster

Getty Images

06 sur 12

L'abbaye de Westminster

Getty Images

07 sur 12

Chapelle Saint-Georges, château de Windsor

Getty Images

Suivant les traces du prince Harry et de Meghan Markle, la princesse Eugénie et son fiancé diront "je le fais" à cet endroit. Et le couple ne manque pas de prédécesseurs royaux qui ont fait de même. Prince Edward, le plus jeune fils de la reine Elizabeth II, y épousa Sophie Rhys-Jones en 1999; Le prince Charles et Camilla Parker Bowles ont eu un service de prière pour commémorer leurs noces dans la chapelle; et Peter Phillips, l'aîné des petits-fils de la reine, a également épousé son épouse à cet endroit. En outre, quatre des enfants de la reine Victoria (la princesse Louise, le roi Édouard VII, le prince Léopold et le prince Arthur) et deux de ses petits-enfants (la princesse Alice Mary of Albany et la princesse Margaret de Connaught) épousent également leur épouse à la chapelle Saint-Georges.

L'église, qui peut accueillir 800 invités, présente également une architecture de style gothique et un plafond voûté en pierre grandiose. Située sur le terrain du château de Windsor, la chapelle Saint-George marque l'endroit où le prince Harry a été baptisé.

08 de 12

Chapelle Saint-Georges, château de Windsor

Getty Images

09 de 12

Chapelle Saint-Georges, château de Windsor

Getty Images

10 sur 12

Chapelle royale, palais Saint-Jacques

Getty Images

La petite chapelle, qui pouvait accueillir 100 personnes, était à l’origine le lieu de mariage royal. La reine Anne fut le fer de lance de la tradition en 1683. La reine Victoria épousa ici le prince Albert en 1840, puis le roi George V (dit Prince George, duc d’York à l’époque, suivit au palais en 1893. Plusieurs bébés royaux furent également baptisés à la Chapelle royale, dont le plus récent, le prince Louis.

La plupart du palais a été construit entre 1531 et 1536 et, avant l’accession de la reine Victoria au trône, de nombreux monarques britanniques s’appelaient en fait à la maison de Saint-James. À la suite d'un incendie qui a détruit le palais de Whitehall, une autre ancienne résidence de la famille royale, les roi George Ier, George II et George III habitait au palais de Saint-James. Aujourd'hui, la famille royale utilise ce lieu pour organiser des événements de charité.

11 sur 12

Chapelle royale, palais Saint-Jacques

Getty Images

12 sur 12

Chapelle royale, palais Saint-Jacques

Getty Images